Ame

Publié le par Ronan&Néron

Je suis pour les expériences sur les malheureux animaux qui n'ont rien demandé à personne.

Je ne dis pas que faire souffrir les animaux c'est bien. Je dis juste que c'est amoral, parce que pour moi la morale s'applique entre deux être doués de conscience.

Et alors, un animal n'a pas de conscience ?! C'est quoi la conscience ?

Ne pas être conscient de ce que l'ont fait, c'est ne pas pouvoir se remettre en question.

Quand je dis qu'un chien n'a pas de conscience, c'est très facile à vérifier : entrebaillez une porte et appelez-le. Il suffit que l'entrebaillement soit à peine trop étroit et le canidé va se prendre dedans. Votre chien va pousser, vers l'interrieur de la pièce, c'est à dire qu'il va refermer la porte sur lui.

(il est bien moche ce chien lol)

Si le chien reculait et donnait un coup de museau, la porte pourrait s'ouvrir et le laisser passer. Mais non, il s'entête à pousser (la même chose est possible avec un noeud coulant).

Donc quand on dit qu'un chien est intelligent parce qu'il sait ouvrir une porte "en appuyant sur la poignée", celà résulte uniquement d'un apprentissage et donc pas d'une anticipation. Ce n'est nullement la preuve d'une conscience.

On va supposer que tous les animaux sont par définition privés de conscience (on va dire que le signe de conscience le plus évident est le culte des morts, qui est quelque chose d'abstrait n'apportant aucun gain matériel).

Un animal n'a donc pas de conscience, il n'y a donc pas lieu d'avoir des considérations morales envers lui, les seuls comptes qu'on a à rendre aux animaux sont envers leurs maîtres. Ca c'est la théorie.

La seule chose qui nous empêche d'être "cruels" avec les animaux c'est l'empathie. On souffre de les faire souffrir.

Ils ont eu chaud.

Prolongeons le débat et oublions momentanément cette empathie :

Comme l'animal est privé de conscience, a-t-il une identité ou n'est-il qu'une réaction chimique extrèmement complexe ?

Après tout, c'est quoi la vie ? C'est une grosse réaction chimique...plus ou moins complexe et plus ou moins prévisible. Nous même ne sommes que des réactions chimiques, tellement complexes que parfois nos comportement sont imprévsibles (c'est très, vraimment très très rare mais ça arrive => démonstration : je vous giffle, vous faîtes quoi ?)

Ainsi, si nous estimons qu'un animal est une réaction chimique, interdire les expériences sur les animaux c'est interdire toute forme de chimie (puisqu'un animal est une réaction chimique).

C'est juste de l'obscurantisme.

Mais dîtes-moi...on peut dire la même chose des humains :P Après tout, je viens de vous montrer qu'ils étaient incroyablement prévisibles (je vous insulte, vous faîtes quoi ? et si je vous embrasse ? tiens, c'est bizarre...dans 80% des cas, la même chose, c'est à dire que vous faîtes semblant d'ignorer, et vous pensez très fort "il est con")

Donc voilà, un être humain est à 80% prévisible (je pense qu'un bon psy pourrait faire monter ça à 98%) un être humain c'est conscient de 10% de son environnement en moyenne (supposez que je change instantanément votre tapis de souris, vous vous en rendriez compte quand ?) et enfin ça n'est conscient que 15% du temps en moyenne, et encore...(en tout cas moi quand je fais du vélo j'ai pas vraimment l'impression de me demander si c'est bien de pédaler à telle ou telle allure).

En gros, un être humain c'est un animal en un tout petit peu plus compliqué, un peu comme la différence entre organismes unicellulaires et pluricellulaires (microbes et animaux).

Tout celà pour en venir à une conclusion toute simple : en suivant ma première logique, on devrait aussi pouvoir faire des expériences sur les humains. Alors si un jour on arrive à construire une machine totalement consciente d'elle-même et de son environnement, elle pourra considérer qu'elle peut faire des expériences sur nous...parce qu'après tout, la morale c'est pour les êtres conscients, et nous le somme très peu.

Publié dans Phylosophie

Commenter cet article

[Pedro] 18/07/2007 09:28

Pffffffff, tu me fais de la peineAlors d'après toi, il est normal de faire souffrir un animal pour unique raison qu'il n'est pas doué de conscience !?!Tu n'as pas honte de dire de telles choses ?Sais-tu vraiment ce que sont les expériences sur les animaux ? As-tu déjà vu des images de celles-ci ? Il y a même des expérimentateurs qui en sortent traumatisés à vie. Comment peut-on admettre qu'il est normal de mettre de la crème de nuit (qui ne servira qu'à des potiches mal baisées) dans l'oeil d'un lapin (qui n'a rien demander d'autre que de gambader dans les prés) pour savoir s'il est utile de préciser sur le flacon "ne pas mettre en contact avec les yeux" ?Il y a quelques secondes à peine j'étais sur le blog d'un militant MNR et j'ai eu l'envie d'aller sur le tien histoire de me dire que l'Homme n'était pas un abruti... il va falloir que je trouve un autre blog si je ne veux pas garder une mauvaise image de l'Homme..

Adrien Tonau 23/07/2007 21:35

C'est pas normal, j'ai juste parlé du problème de morale.
Tu veux que je te dise ? Pour moi les militants du MNR se battent parcequ'ils sont dégoûtés de la manière dont on traite les animaux, c'est à dire qu'ils sentent un certain déplaisir à voir ces images, ils éprouvent de l'empathie pour les bêtes.
Ce qu'ils cherchent avant tout, c'est de ne pas ressentir cette douleur, ce dégoût. Pour eux il viendrait d'un problème de morale, mais pour moi c'est quelque chose de strictement instinctif que la révulsion à faire souffrir autrui.
Autrement dit, c'est avant tout un problème avec soi-même plus qu'avec les animaux. Tu as surement déjà joué au SIM'S ? Chaque fois qu'avec mes frères on enferme un Sim's dans une pièce d'1 m² avec un frigo pour seule compagnie ou qu'on les fait nager pendant une journée, je sens une véritable honte et un certain malaise m'envahir parce que j'éprouve de l'empathie pour mes victimes.
Or de manière rationnelle, il n'y a aucune pitié à avoir face à un programme informatique, aussi réaliste soit-il.
Pour moi la morale entre jeu (c'est à dire que l'instinct rejoint la raison) à partir du moment ou l'interlocuteur est doué d'une conscience.
Seulement, toujours selon moi, un animal n'a pas de conscience (lisez l'article si vous n'êtes pas d'accord), il n'y a donc aucune considération morale à avoir avec lui. Si les images d'un animal qui se fait torturer vous dégoûtent, ne regardez pas. Personne ne se plaint des bactéries qui se font exterminer à coût d'antibiotiques ou des campagnes d'extermination contre les moustiques. C'est l'empathie et l'empathie seulement qui motive le MNR, alors si j'ai un conseil à leur donner, ce serait "ne regardez pas, celà pourrait vous blesser".

grunge lobster 06/07/2007 15:11

mon chien sait ouvrir les portes...

Adrien Tonau 06/07/2007 15:28

Alors il lui reste à passer le deuxième test mis au point par nôtre amis Tiwow, cad l'emmener au port de La Rochelle et...mdr

Tiwow 25/06/2007 13:26

Bravo ! Mais déjà les êtres humains sont des animaux .Pour le truc du chien on peut le voir au port de La Rochelle aussi . Je m'explique :Un chien qui tombe dans le port (c'est un mur qui descend dans l'eau, disons qu'il dépasse de 2 mètres en surface) va essayer à tout prix de remonter par où il est tombé, et non de regagner un ponton pour grimper dessus . Résultat, à force de gratter le mur, il se fatigue et se noie .

Néron 26/06/2007 13:56

P'tain ! encore un exemple ! merciiiiiiii :D
Si on trouvait un exemple aussi flagrant pour les humains ça serait merveilleux ! :P
(j'en vois quelques uns : prendre sa voiture et s'engouffrer dans les embouteillages alors qu'on irait plus vite à vélo par exemple mais c'est pas encore assez fort :-(