Amour

Publié le par Ronan

Bon, avant tout je tiens à vous rappeler que j'écris cet article aux environs de minuit donc quand je l'aurais finit il sera...euh...encore plus tard...tout ça pour dire que ça va être spé lol.

Mon article se base sur un constat : il y a moins de premiers de la classe (ou d'élèves en tête de classe) qui ont une copine (ou un copain) que d'élèves en queue de pleton.

Pourquoi ?

Personnellement, j'ai réussi en un an à vivre les deux situations (pas la queue de pleton, mais l'élève tout à fait moyen, oui).

Je pense que c'est surtout que quand on est en tête de classe, on a pas mal de satisfaction au niveau scolaire alors que quand on est mal placé, il faut bien se trouver d'autres sources de satisfaction (le (la) petit(e) ami(e)).

Peut-être qu'il y a d'autres explications, du genre "les gens en tête de classe sont laids". Je crois que c'est surtout qu'ils ne se mettent pas en valeur... Et puis, d'ailleurs je ne crois pas que le physique soit très important pour sortir avec quelqu'un...c'est plus un critère éliminatoire qu'un critère de choix. Je pense que le critère de choix c'est avant tout le plaisir que procure la personne, par l'humour, le rêve...ou même simplement par le physique (mais ça on ne peut généralement pas le savoir avant...n'est-ce pas ?)

Sinon c'est peut-être aussi dû à une question d'éducation : celui qui cherche à se valoriser près de ses copains va essayer de sortir avec la plus belle fille possible et il en tire une certaine expérience pour la drague...

A propos...sur la relation garçons-filles, je crois qu'avoir des soeurs (pour un garçon, l'inverse pour une fille), ça aide à nouer des liens. J'ai beaucoup de mal à envisager les relations garçons-filles parce que pour moi une fille c'est extrèmement difficile à anticiper alors que face à des garçons je sais comment me tenir (oui, parce que j'ai 2 frères).

Tout celà ne m'aide pas vraimment à me faire des amies, je n'ai jamais compris les relations que j'avais avec des filles alors qu'avec des garçons...peut-être est-ce simplement, pour les filles, l'existence de la perspective de pouvoir aller plus loin...

Alala, c'est d'un compliqué !

Qu'est-ce qui différencie une fille d'un garçon ? Pourquoi, Mesdames, suis-je incapable de vous comprendre ? Je veux dire... Un exemple tout con : vous vous faîtes belles, mais je suppose que ce n'est pas seulement pour avoir l'air "présentable" (dans ce cas vous laver et mettre des vêtement propres suffiraient). Non, c'est pour une autre raison...la jalousie ? Non. La drague ? Non plus. Je ne pense pas que vous cherchiez à séduire, mais plutôt à être remarquées.

Et c'est là que l'on retrouve les premières de la classe. Elles ont des sacs poubelle en guise de robe, des lunettes-loupe, parfois un appareil dentaire, des cheveux mal peignés et un maintient épouvantable.

Qu'est-ce qui leur manque pour ressembler au ravissantes filles qui font les connes au fond de la classe ? En matière première, rien du tout...ou en tout cas elles n'ont pas grand chose à leur envier.

Alors pourquoi ne veulent-elles donc pas être remarquées comme les autres filles ?

Parce qu'elles n'en sentent peut-être pas le besoin...et plus leur moyenne va baisser, et plus elles vont travailler leur physique.

Est-ce que celà pourrait être le signe d'un comportement instinctif et inconscient ? Je m'explique : les premier(e)s de la classe  suivent une éducation alors que les autres s'en affranchissent petit à petit. Si l'on compare à ce qui se passe dans la nature, l'éducation s'arrête en même temps que s'aquière la maturité sexuelle et le besoin d'engendrer. En clair, le passage à l'âge adulte (au sens biologique du terme) se ferait non pas en étant tout le temps premier de la classe mais au contraire en quittant le circuit de l'éducation précocement.

Le premier de la classe serait un gamin immature alors que le "cancre", lui, serait au contraîre tout ce qu'il y a de plus mature...Quand je sortirais ça à mon prof de philo mdr !

Je plains les polytechniciens lol.

Voilà, il est 00h30, ça fait 16h que je suis réveillé donc je crois que je ferais bien d'aller me coucher, surtout après ce que je viens d'affirmer.

Sinon il parait qu'il fallait que je note une remarque (retenez votre souffle) :

"S'il existait un Dieu, un "Grand Architecte de l'Univers", alors le but de l'humanité ne serait-il pas de propager la Vie pour qu'elle ne soit pas une simple expérience accidentelle et isolée, mais au contraire une étincelle propagée partout dans l'Univers ?" - From Me...(je sais, je suis brillant lol)

Publié dans Phylosophie

Commenter cet article

Moua Moua Moua 18/06/2007 19:11

    Perso je pense qu'on est tous spéciaux (bon y en a qui le savent pas à force d'imiter les autres) parce que très souvent on pense un truc et on se dit : "putin mais chuis con à penser ça" et souvent on se rend compte que d'autres y ont pensé.    Et c'est dans ces moments qu'on a envie de dire qu'on est tous simplement de la race des hommes.

reMoua 15/06/2007 22:11

    Pour moi, si les "premiers de classe" sont souvent mis à l'écart côté sentimental c'est peut-être dû à la petite école où ils ont surement commencé à se démarquer des autres qui inconsciemment jaloux les ont rejetés et petit à petit le manque d'expérience a creusé l'écart.    Après on peut toujours essayer de se rattraper...(bien sûr y a toujours des cas où c'est pas l'expérience qui change quoi que ce soit)

Ronan 16/06/2007 14:44

T'as réussi à résumer exactement ce que je voulais dire en à peine une phrase :P
J'essaye de rattraper...mais c'est hyper dur :'-(
En même temps cette marginalisation m'a rendu un peu spécial, beaucoup plus que les autres mais peut-être pas dans le bon sens...

Matrix 02/06/2007 18:23

moi j'ai renoncé depuis bien longtemps à toute tentative... je reste en mode passif, on verra bien...

et j'ai été dans les premiers de la classe jusqu'en seconde, c'est pas pour autant que j'avais un appareil dentaires ou des lunettes-loupe...
bon ok au collège j'étais pas super bien fringuée, mais c'est parce que je venais d'un coin paumé sans aucune notion de la mode... j'ai commencé à m'arranger en 4 ème...
mais bon quand on a un physique irrécupérable, c'est pas le fait d'avoir de mauvaises notes qui va tout changer...
regarde, en terminale et en première, j'étais vaguement dans la moyenne, c'est pas pour autant que je me suis lâchée...
je crois que je me suis même enfoncée... j'avais plus envie de rien, aucune motivation pour travailler...

Ronan 02/06/2007 22:57

Tu veux que je te dise ? Dans ma classe, les premières sont très jolies (et les plus "irrécupérables" sont plutôt dernières de la classe). C'est peut-être que rendu à un certain à certain stade, comme tu l'as bien dit toi-même, on pert toute motivation et oon commence à s'exclure.
Mais bon, ne perds pas confiance...
De mon point de vue, on n'aborde les gens qu'après les avoir vu, et donc si tu passes inaperçue partout, personne ne va t'aborder...alors il serait peut-être temps de quitter le mode passif. Contrairement à certains t'as pas mal d'humour et je ne pense pas qu'on s'ennuie avec toi alors brise ce cercle vicieux : retrouve des motivations, réintègre-toi ! Moi aussi je hais cette "obligation" de se lier avec les gens...parce que je suis très bien tout seul tant qu'il n'y a personne à côté.
 

Tiwow 02/06/2007 09:39

Ou alors Dieu s'est complètement foiré et les humains ça pousse comme de la vermine ...Moi j'ai ni frère ni soeur et franchement je m'en porte pas plus mal ! Et j'essaie de comprendre le sexe opposé non pas en essayant de l'attirer mais en essayant de lui parler, pour l'instant ça a pas mal marché ...