Mr Sarko, le Go'uld

Publié le par Néron

Ben apparament Mme Royal est très bien défendue par les jeunes. Vous dites que Mr Sarkozy est un dictateur en puissance ?

Est-ce que c'est à cause du couvre-feu dans les banlieues ? Mais merde ! mettez-vous à la place de ceux qui y travaillent ! Vous aimeriez avoir votre voiture que vous avez eu tant de mal à acheter cramée pendant la nuit ?

Le PS aurait fait pareil, ils auraient fouttu un couvre-feu. Demandez-le leur.

Bon, ensuite c'est un homme colèrique, il fait taire ses opposants politiques. Est-ce que vous avez regardé le débat de mercredi ?

Moi j'ai plutôt eu l'impression que c'est Mme Royal qui ne répondait pas aux questions de Mr D'Arvor (qui était peut-être de mèche avec Mr Sarkozy ^^) et que c'était encore elle qui l'empêchait de répondre à ses attaques. Enfin, c'est elle qui piqué une colère (pas de la rage, seulement un coup de gueule). Peut-être Mr Sarkozy était-il sous une perfusion d'Exomyl ? ("Cacalme, coocool, zenzen, exomymyle"<=the Guignols)

Ensuite, si je voulais être dictateur, j'irais plutôt chercher auprès des insatisfaits. Je m'explique : si vous n'êtes pas content du système actuel, est-ce que vous serez prêt à donner beaucoup de pouvoir à votre dirigeant ? et si vous êtes pleinement satisfait de votre situation ?

Et de quel côté de l'échiquier politique sont les insatisfaits ? On dit de la Droite qu'elle est conservatrice, de la Gauche qu'elle est réformiste. Donc les insatisfaits sont à Gauche, n'est-ce pas ?

D'ailleurs, même si je vois quelques dictateurs de droite (Mussolini, Batista, Mahmoud Ahmadinejad <= tiens, il est petit...), il y a d'avantage de dictateurs de gauche (Tito, Staline, Lénine, Hitler, Castro, Khrouchtchev, Mao, Deng...) J'ai pas mis les présidents russes, hein ! (que les soviétiques...nan, je veux pas thé !)

Donc ça m'étonnerait que Mr Sarkozy soit un dictateur.  Après est-ce que ce sera un bon chef d'Etat ? C'est à vous de voir. Mais arrêtez de dire que c'est un dictateur, ça m'ennerve !

Publié dans Moi

Commenter cet article

Pedro 06/05/2007 22:03

Pour en revenir à ce que j'ai dit et à ce que tu m'as répondu..Tocqueville tu peux l'interpréter comme tu veux, moi je ne me servais pas de ce qu'il expliquait juste d'une de ces formules.Et sinon j'ai pas réfuté le fait que Hitler se disait socialiste , loin de là je l'ai même écrit mot pour mot, néanmoins ce n'est pas pour autan que l'on peut le classer à gauche, il en était même aux antipodes du la conception actuelle de la gauche.

nikita 05/05/2007 19:32

a mais la c'est le rock n'roll assuré toi qui se plaignais de pas avoir de coms sur ton blog...il manque plus qu'un article d'ariane dans toute sa spleudeur :D

Ariane 05/05/2007 20:27

C'est vrai que Néron a triplé l'audience du blog lol
(tu crois que si je pose nue...lol )

le lapinou a l'élisée 05/05/2007 15:41

Euh... Hitler à gauche?!? Pourquoi pas Mussolini en tutu pendant qu'on y est?...
Pour le reste j'pense que l'ami Pedro a bien résumer la situation.
Pendant ce temps-là, beh pas grand chose...

grunge lobster 05/05/2007 01:36

troud'balle va! tu connais pas iznogood? joe dalton? de toute façon choisir entre sarko ou royal c'est comme voter pour unr poire à lavement et un sandwich au caca...

Néron 05/05/2007 19:16

Et Néron ? Il était grand ? :P
 

[Pedro] - le vrai le seul l'unique 04/05/2007 22:27

C'est quoi le délire du débat de mercredi ? D'après le Monde, c'est Ségo qui s'en sort vainqueur. D'après le Figaro, çà serait Sarko. Pour ce qui est de ton argument visant à assimiler le thème de l'insatisfaction avec celui d'un dictateur je tiens quand même à te rappeler que Sarko, bien qu'étant membre du gourvernant, veut-être (je cite) "le candidat de la rupture". Or le principe d'une dictature est, quand elle arrive en place, de renverser un pourvoir existant je dirais même de ce distinguer, de se poser en rupture ! A te lire on a presque l'impression que tu veux enfoncer Sarko.En effet, Sarko n'est pas un dictateur, néanmoins on peut se le demander, avant-même d'être élu (ou pas élu), ils contrôlent déjà les pouvoirs de sécurité, les médias et est déjà à la tête d'affaires douteuse (clearstream). Il aime divisé son pays, faire croire à son peuple qu'il faut avoir peur d'un perpétuel ennemi (les immigrés, les clandestins, les racailles...) et que nous sommes ses gentils électeurs qui pouvont gagner plus car nous sommes ceux qui soit disant se lèvont tôt. Dictateur ou pas tel est la question... Moi je me le demandais déjà pour Chirac (qui a été élu à un score réalisable uniquement dans les dictatures : 82%), ce n'est pas parce que nous sommes dans ce qu'on appelle une démocratie que il ne peut y en avoir de dictateur à la tête. Le nouveau despotisme comme disait Tocqueville.Pour ce qui de ton classement des dictateurs entre la gauche et la droite, je pense que tu vois par toi-même que çà ne tient pas la route. Chaque pays et chaque époque à sa définition de la gauche et de la droite. Pour exemple, Hitler qui se disait socialiste avait certaines thèses qui aujourd'hui ne sont plus que soutenues par l'extrème-droite.

Adrien Tonau 05/05/2007 19:23

Pour Toqueville, j'ai pas du tout la même interprétation. (c'est tout le problème des textes religieux lol )
Pour moi, ce que Toqueville dit, c'est qu'un état qui assure au peuple l'intégralité de ses besoins (système communiste idéal) annihile son libre arbitre (ben oui, plus besoin de penser, t'es heureux, que réclamer de plus ?)
Résultat, le système rend les foules esclaves de leurs besoins. Le nouveau Despote, ce n'est pas l'homme politique, ce n'est pas le fabriquant de plaisirs (Coca-Cola), c'est nous. Nous n'aurons plus besoin de nous contrôler. Nous seront des animaux, un troupeau logotomisé aux mains d'un berger "généreux".
Ca te fait penser à la droite ?
Pour la différence Gauche-Droite, je suis tout à fait d'accord avec toi, chaque pays et chaque époque a un échiquier politique différent. Quand à Hitiler, ouvre un livre d'histoire, son parti était un parti socialiste (mais là attention, je ne dis pas qu'il est resté socialiste bien longtemps ni même qu'il l'était au début...il n'avait (peut-être) de socialiste que le nom...)