Nous sommes des chats de Schrödinger

Publié le par Ronan

(Pour les insomniaques)

 

 

La physique quantique est une physique probabliste qui attribue à chaque particule une probabilité d’être à un endroit précis à un instant précis.

Cette science a pour particularité de limiter la connaissance du monde car il a été prouvé que plus l’on connaissait l’une des qualités d’une particule, moins on connaissait les autres, qui ne sont alors que des probabilités.

Schrödinger illustre tout ça dans le cadre d’une expérience :

Il met un chat dans une boîte avec un dispositif ingénieux qui peut, selon qu’un atome prend tel ou tel état, tuer le chat ou au contraire le laisser en vie.

Il ferme la boîte. Supposons que l’évènement tuer le chat ait une chance sur 2 de se produire. Lorsque nous ouvrirons la boîte, nous aurons donc une chance sur de trouver un chat mort.

D’ici là, le chat est à la fois mort et vivant, pour nous.

Car pour Minou, ce n’est pas la même chose, lui il le sait bien qu’il est vivant. En effet s’il meurt, il ne s’en rendra pas compte. Il y a donc 100 % de chance pour lui de sortir de la boîte vivant.

 

 

Et nous là dedans ? Pourquoi serions-nous des chats de Schrödinger ? Où est la boîte ?

Supposons que le Big-Bang soit une grosse anomalie du vide (pour ceux qui connaissent, création et destruction de matière dans le vide, et l’expérience des mirroirs de Planck…pour les autres j’ai peur de vous ennuyer ^^)

Reprenons, notre Big-Bang est une anomalie qui s’est produite alors que le temps n’existait pas encore, c'est-à-dire dans un système où les probabilités que n’importe quel évènement se produise étaient chacunes égale à 1 (ce qui est le maximum en proba, une chance sur 1).

Comment est-ce possible lorsque l’on sait que deux évènements contraires qui ont chacun des chances de se produire ont des probabilités inférieures à 1 ?

Cela vient de la physique quantique et des états superposés (rappelez-vous, le chat mort-vivant).

Ainsi au début, le Néant était un ensemble d’espace et de temps à la fois infini et nul d’une multitude d’états superposés ayant chacun une probabilité de 1 de se réaliser.

ET C’EST TOUJOURS LE CAS AUJOURD’HUI !

Comment ça c’est toujours le cas aujourd’hui ?!

Nous sommes des chats de Schrödinger parce que nous sommes conscients de nous-même, que nous faisons partie de l’une des probabilités de ce Néant si fécond. On peut imaginer d’autres chats de Schrödinger qui vivraient dans des mondes parrallèles avec un atome de moins, ou encore d’autres qui seraient uniquement formés d’antimatière (voilà qui va plaire à Tiwow) etc…

Pour comprendre, rappelez-vous que le Big Bang est à l’origine du temps, de notre temps.

Et c’est là que ça devient passionant :P

La physique quantique ne connaît pas le temps (ce qui confirme bien ce que je vous ai dit)

Celle qui connaît le temps, c’est sa sœur ennemie, la physique relativiste. Donc en se créant, notre Univers est passé de physique du chaos (physique quantique) à physique de l’ordre, physique relativiste (cherchez plus à comprendre, je suis parti dans mon trip…je vais penser ailleurs lol )

Publié dans Phylosophie

Commenter cet article

Tiwow 07/04/2007 12:59

Indeed ça me plait bien ! :p
Mais physique quantique et physique relativiste ne peuvent coexister, ce que règle(rait) la théorie des cordes ...
Mais je pense que l'antimatière est la solution à tous nos problèmes ! ^^

Ronan 11/04/2007 23:47

Une énergie propre et sans déchets ! le rêve :P

nikita 06/04/2007 21:11

tu pense beaucoup trop vieu faut faire attention a sa c'est pas bon !!