chapitre 9

Publié le par Néron

René leva les yeux par-dessus son écran, en effet une femme se venait de s’asseoir sur le siège voisin.

La quarantaine avancée, une carrure de lanceuse de poids, le visage dur et le parfum bon marché empestant la fleur, elle était bien loin de l’idée qu’il se faisait de l’agent secret.

-         Monsieur Durdoreil ?

-         Oui ?

-         Vous aviez rendez-vous ?

-         Oui.

-         Cette discussion restera confidentielle. Jurez-le

« Encore ce goût de jurer, coutumes américaines. Jurer sur la Bible si on ne la respecte pas n’a aucune valeur…mais il faut avancer »

-         Je le jure

-         Très bien. Peut-être vous demandez-vous pourquoi vous êtes ici…

-         C’est en effet l’une des questions qui me démangent

-         Vous savez que votre oncle a été victime d’un attentat…

-         Oui

-         Il a été tué par un de ses anciens collègues, Grégoire Johnson

-         Et ?

-         Ce qui est intéressant, c’est pourquoi il a été tué…

-         Pourquoi ?

-         Nous avons intercepté un fax, que voici :

La femme sortit une feuille d’un porte document de cuir noir :

-         Il parle de quoi ?

-         Ce sont des relevés. Des spectrophotométries plus précisément. Assorties d’une série de chiffres que nous ne sommes pas en mesured’interpréter. Etant donné que vous étiez en quelque sorte son confident, nous nous disions que vous auriez peut-être une idée sur…

-         Il ne m’a jamais parlé de ça

-         Certe. Mais vous vous doutez que ce n’était pas la seule raison de votre venue ici… Regardez bien ce texte.

La femme fit trembler la feuille.

-         Arrêtez, je n’arrive pas à lire

-         Ce n’est pas la peine. Fixez un point à l’horizon.

-         Je ne vois rien…Quoique…

Les mots semblaient s’estomper laissant des figures apparaître.

-         Il a fallu une semaine à nos experts pour la découvrir. Une fabuleuse illusion d’optique, presque invisible.

-         Et qu’est-ce qui est marqué ?

-         Je vous laisse le loisir de lire.

« Il existe un arbre aux feuilles de bronze, au tronc et aux branches d’argent, aux feuilles et à la cime d’or. Et nous venons d’en trouver la graine »

-         Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

 

René n’eut jamais la réponse à sa question. Son interlocutrice venait d’être tuée par une balle en pleine tête.

 

 

Publié dans La seconde fondation

Commenter cet article

nikita 20/02/2007 11:21

putin il vient se chapitre 10 j'ai encore me pommer et pu rien comprendre ahahaha

Néron 20/02/2007 16:03

dsl, j'ai eu des soucis avec internet, en tout cas merci pour tes coms qui m'encouragent à écrire.
Sans toi il n'y aurait rien...

nikita 18/02/2007 11:23

c'est pas possible!!! c'est pas de toi c'est terrible franchement sort un livre ou moi j'en sort un et tu es mon nègre lol